BASSIN MINIER DEBOUT ! NE SOYONS PAS DES MOUGEONS !

cgt               cnt              sud

Union de luttes intersyndicale du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais

Contact : intersyndicale.bmo@gmail.com

Mercredi 15 Janvier

Grand ’Place de Béthune

BASSIN MINIER DEBOUT !

NE SOYONS PAS DES MOUGEONS !*

17H00 MANIFESTATION :

SOYONS NOMBREUX !

Hausse du nombre de chômeurs et précaires, augmentation du Smic de 1.1% (12€) et de la TVA (20%), des délocalisations qui menacent et des privatisations programmées… Alerte au grisou antisocial !

Lors de la manifestation du 4 décembre, nous annoncions un chiffre terrible, le nombre de chômeurs et précaires dans notre Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais frôle les 50 000.

Une moyenne du taux de chômage à 15% avec des zones à 50%, ce qui représente 8% de tous les chômeurs inscrits à Pôle-Emploi dans la région Nord-Pas-de-Calais, des milliers ont été radiés, près de 800 000 heures de chômage partiel, des dizaines d’entreprises menacées en 2014…

Notre alerte au grisou antisocial n’a rien d’une menace en l’air ni d’un délire syndical !

image1Pour lutter contre ce fléau qui mine nos vies et qui inquiète nos familles, la seule solution est notre unité dans les mobilisations des travailleurs qu’ils soient avec ou sans emploi, retraités, du public et du privé, jeunes futurs travailleurs et petits patrons indépendants qui ont tenté l’aventure.

Ce ne sont ni les syndicats (comme le prétendent la droite, le centre et l’extrême-droite) ni les travailleurs qu’ils soient français ou étrangers qui ferment les usines, créent le chômage et affaiblissent le service public, ce ne sont pas eux qui précarisent les emplois et réduisent le pouvoir d’achat, ni eux qui délocalisent les productions vers des pays à bas coût ou privatisent !

En 2013, les actionnaires toucheront plus de 40 milliards d’euros en dividendes après que les grandes entreprises aient été exonérées de 30 milliards d’euros sur les cotisations sociales (le Medef en demande 100), elles ne paieront que 4% d’impôts et plus de 80 milliards s’envoleront vers les paradis fiscaux.

En 2014, moyennes et grandes entreprises percevront 20 milliards en aides à la compétitivité, payées par le passage de la TVA à 20%, ils sont à  ajouter aux 30 milliards d’exonérations fiscales sur les bas salaires (1.6 x le SMIC).

Depuis 20 ans, 400 milliards de réduction des cotisations sociales + 1000 milliards d’évasion fiscale… soit la soi-disant dette de l’État.

Aujourd’hui, patronat et politiciens de droite, d’extrême-droite, du centre et de la majorité, l’Europe, les banquiers, les parvenus…considèrent que la France fait trop de social donc qu’elle ne favorise pas l’emploi…

Certains  surfent sur cette vague populariste nauséabonde, considérant que 1035 euros (8 euros par jour, allocations familiales comprises) de RSA pour 4 personnes, c’est encore trop, voyant les chômeurs comme des nantis, faisant observer qu’il y aurait trop de fonctionnaires…

En fait, la stratégie des capitalistes est de faire admettre que le coût du travail est trop cher en France. Ils veulent masquer le coût du capital qui compresse les salaires et créé les licenciements. Ils ne veulent pas rembourser la dette qu’ils ont eux-mêmes créé en ne payant pas leur part !

C’est un véritable apartheid social qui se met en place pour diviser les travailleurs et réduire les droits des populations les plus précarisées et les plus attaquées.

Qui peut accepter cela sans broncher en étant certain qu’il passera au travers des mailles ? Qui accepterait un Smic à 850 euros, 48h et 6/7 jours et sans contrat de travail, en payant les soins et l’école, le tout sans congés payés ni retraite assurés ?

Retour à Germinal ?

Bien sûr, ils, les millionnaires avides de luxe et de profits, les conservateurs bien au chaud et bien payés, les valets bénis oui-oui corrompus, les serviteurs technocrates engraissés, les barons bien-pensants, les privilégiés chouchoutés du capital… diront de nous que nous sommes des démagogues et des doux rêveurs… ils diront qu’un autre monde est impossible et que ce modèle est le mieux adapté !

Mais les salariés du privé et du public, les chômeurs, les précaires, les retraités… les jeunes et les travailleurs indépendants… inquiets pour leur présent et leur avenir, n’ont-ils pas intérêt au progrès social et humain, à s’unir contre eux, pour qu’enfin leur peur au quotidien change demain de camp ?

Nous ne pouvons pas abandonner !

Nous ne pouvons plus reculer !

Les causes de cette colère qui monte nous emmènent vers de graves conséquences pour nos droits, pour la démocratie et la liberté.

En sonnant cette alerte au grisou antisocial qui menace notre Bassin Minier, nous appelons l’ensemble des populations concernées à se lever et à se serrer les coudes pour faire face au pire et pour éviter le pire.

Aussi, ce qui serait encore plus injuste, c’est de laisser aux futures générations, moins de droits, de démocratie et de liberté, alors que nos anciens les ont acquis par leurs luttes et leur détermination à vivre mieux ensemble.

Personne ne peut accepter le recul social et sociétal que veulent nous imposer les parasites de la finance pour qui un euro vaut plus qu’une vie humaine.

Nous ne pouvons pas échouer, nous devons tirer le mouvement social par le haut pour plus de justice et de partage des richesses. Nous devons exiger une autre politique sociale pour le peuple, et plus de contrôles stricts des nervis de la finance et du grand patronat, donc plus pour nous.

C’est ensemble que nous gagnerons nos légitimes et honnêtes revendications qui doivent être entendues par les politiciens et les patrons.

BASSIN MINIER VIVRA !

BASSIN MINIER VAINCRA !

*le mougeon c’est un mi mouton mi pigeon

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s